Menu

Surpoids : quand faut-il s’inquiéter ?

29 avril 2019 - humeur
Surpoids : quand faut-il s’inquiéter ?

Loin de moi est l’idée de stigmatiser les personnes rondes ou obèses. Chacun a sa propre histoire autour de ce surpoids, on grignote parfois par ennui ou pour combler un manque affectif…

Certes manger est source de plaisir, qui ne salive pas devant une tablette de chocolat ou devant une pâtisserie ?

Avoir quelques kilos en trop n’est pas grave en soi, quand faut-il alors s’inquiéter ?

Il suffit de diviser votre poids en kg par votre taille en mètre élevée au carré, par exemple si je fais 1,65m pour 60 kg, je divise : 60/1,65² = 22

Ce chiffre (22) est votre IMC ou Indice de Masse Corporelle.

IMC en-dessous de 18,5 : Maigreur

IMC compris en 18,5 et 24,9 : Poids normal

IMC compris entre 25 et 29,9 : Surpoids

IMC compris entre 30 et 34,9 : Obésité modérée

IMC compris entre 35 et 39,9 : Obésité sévère

IMC supérieur à 40 : Obésité morbide

Plus votre IMC augmente, plus les risques pour la santé sont importants. A partir de 30, il est souhaitable d’avoir un suivi médicalisé, l’obésité étant une maladie entraînant un grand nombre de risques pour la santé.

Si vous êtes en surpoids mais que vous avez une alimentation équilibrée (cas des personnes ayant tenté trop de régimes restrictifs ou stabilisées dans leur surpoids) alors vous ne présentez pas de risques particuliers surtout si vos bilans sanguins sont normaux.

Si vous avez un poids normal mais une alimentation anarchique, alors il faut savoir que vous avez davantage de risques et ce même si vous n’êtes pas en surpoids, d’avoir un cholestérol LDL élevé (hypercholestérolémie), des triglycérides élevés (hypertriglycéridémie), un diabète de type 2 ou une maladie cardio-vasculaire.

En résumé, il ne faut pas prendre en compte que le poids pour déterminer les facteurs de risque pour la santé, les facteurs environnementaux sont à prendre en considération ainsi que les constantes sanguines. Cependant, à partir d’un IMC égal ou supérieur à 30 et ce, même si vos résultats sanguins sont satisfaisants, votre mortalité augmente proportionnellement à l’IMC, elle est par exemple multipliée par 2,5 pour un IMC égal à 40.